Comment Allier Spiritualité et Entrepreneuriat Sans Perdre en Crédibilité ?

Comment Allier Spiritualité et Entrepreneuriat Sans Perdre en Crédibilité ?

Dans cet épisode, je m’adresse à toutes les entrepreneures qui n’osent pas encore intégrer la spiritualité dans leur entreprise alors que celle ci fait partie de leur quotidien

Si c’est ton cas et que tu as peur de perdre en crédibilité ou de ne pas être légitime, je t’invite à écouter cet épisode. 🫶

Dedans, tu y découvriras les bénéfices pour toi et tes clientes à laisser plus de place à ta spiritualité dans ton entreprise. Je t’explique aussi ce que tu peux mettre en place concrètement dans tes accompagnements mais aussi dans ta routine entrepreneuriale. Et enfin, tu verras comment la spiritualité peut s’intégrer dans la mise en place de stratégie marketing qui respectent tes valeurs et ton intégrité

Et comme d’habitude, si tu souhaites aller plus loin, je te propose des exercices d’approfondissement à télécharger pour passer facilement à l’action et mettre enfin en avant ta spiritualité.  

Saute directement ici pour découvrir l’exploration sacrée du mois ⤵️

retranscription ecrite

Qu’est-ce qu’une entrepreneure spirituelle ? Comment allier spiritualité et entrepreneuriat sans passer pour une perchée, ni perdre en crédibilité ? Comment se sentir légitime alors que je n’ai pas de formation en énergétique ?

C’est ce que l’on va voir dans l’épisode du jour.

Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien. Je suis hyper contente d’enregistrer cet épisode sur comment allier spiritualité et entrepreneuriat parce que ça fait vraiment partie des piliers de mon entreprise.

C’est vraiment les sujets sur lesquels j’adore accompagner mes clientes. Donc, je suis super contente de vous enregistrer cet épisode.

Alors, avant de rentrer dans le vif du sujet… Il se peut que pendant cet épisode, il y ait du bruit autour de moi. Peut-être que tu entends des bruits d’enfants, des chiens qui aboient, des gens qui parlent extrêmement fort, etc. Le fait est que nous sommes au Canada, qu’il fait hyper chaud et que mes voisins adorent passer leur journée dehors. Ils ne sont pas hyper discrets, on va dire ça comme ça. Et ça fait, pour tout te dire, 15 jours que j’essaye d’enregistrer cet épisode. Mais il y a toujours du bruit, il y a toujours un élément qui vient me perturber pendant l’enregistrement. Alors aujourd’hui, j’ai décidé de lâcher prise sur tout ça. peut-être de ne pas faire un épisode parfait en termes d’environnement sonore, mais juste d’accepter que c’est le flot naturel de la vie. Et puis encore une fois, je ne suis pas une professionnelle qui enregistre son épisode dans un studio d’enregistrement où toute l’acoustique est dédiée à ça. Je suis chez moi, dans ma salle de travail, dans mon cabinet. Donc, il y a la vie autour de moi. Et peut-être que dans cet épisode, il y aura un petit peu plus de vie que d’habitude. Donc voilà, je voulais juste te préciser ça.

Maintenant que c’est fait, rentrons dans le vif du sujet. Dans cet épisode, j’avais vraiment envie de revenir sur une problématique que je vois beaucoup auprès de mes clientes.

Elles ont toutes ce point commun. d’utiliser la spiritualité dans leur quotidien. Et peut-être que toi aussi, c’est ton cas. La spiritualité fait vraiment partie de leur quotidien. Elles ont des pratiques pour leur vie personnelle. Et pourtant, elles ont du mal à laisser cette spiritualité prendre place aussi dans leur entreprise. Elles n’osent pas en parler, c’est un petit peu caché. Elles ne sont pas hyper à l’aise. Elles ne se sentent peut-être pas légitimes non plus, des fois.

Et puis surtout, il y a cette grosse peur de perdre en crédibilité et de passer pour une personne perchée en amenant des sujets de la spiritualité dans leur entreprise, comme si ça allait… leur faire perdre en fait cette image de professionnel.

Et ça, c’est d’autant plus vrai chez les entrepreneurs dont le cœur de métier n’est pas la spiritualité, c’est-à-dire qu’elles ne vendent pas directement de la spiritualité. Donc ça, c’est un petit point dont je voudrais te parler en introduction, c’est la différence en fait entre avoir un cœur d’activité en lien avec la spiritualité et puis être tout simplement une entrepreneur spirituelle.

Donc, avoir un métier dans la spiritualité, avoir son cœur d’activité dans la spiritualité, c’est tout simplement vendre des offres et des services qui ont attrait à la spiritualité. Donc, c’est le cas, par exemple, des énergéticiennes, des praticiennes chamaniques, des lithothérapeutes, des astrologues, des tarologues, etc. Là, c’est vraiment le cœur de métier. Tu vois  elles font appel à des outils qui concernent la spiritualité, et c’est ça leur service, elles vendent de la spiritualité.

À l’inverse… On a les entrepreneurs spirituels et là… entre guillemets, on s’en fout un petit peu du métier qu’elle exerce. Le tout, c’est de comment est-ce qu’elle va amener la spiritualité dans différents domaines de son entreprise.

Ainsi, une entrepreneur spirituelle peut être une coach de vie, une coach business, une naturopathe, une ostéopathe. Elle peut travailler, par exemple, être assistante virtuelle, être web designer, créer des sites internet, aider, faire des formations sur la création de contenus, bref, énormément de métiers possibles. Et donc là, tu vois que le cœur de métier de ces personnes-là n’est pas la spiritualité, c’est autre chose. Mais par contre, quand tu es entrepreneur spirituel, tu viens en fait amener la spiritualité dans différents domaines de ton entreprise.

Et donc, c’est là où c’est hyper important de dissocier qu’est-ce que c’est une entrepreneur spirituel de qu’est-ce que c’est un cœur d’activité en lien avec la spiritualité.

Et puis bien entendu, il y a des entrepreneurs qui allient les deux. Voilà. Donc ça, c’était la première petite précision que je voulais t’amener. Parce que justement, chez les entrepreneurs dont le cœur de métier n’est pas la spiritualité, là, il y a beaucoup de difficultés, en fait, à se sentir légitime de parler de la spiritualité, d’utiliser des outils, des pratiques spirituelles dans leur activité, donc au niveau des accompagnements, mais aussi parfois même, juste ne serait-ce que d’en parler un petit peu sur les réseaux sociaux, lorsqu’on montre les coulisses de nos entreprises, etc. Puis des fois, il y a aussi auprès de nos proches, où on n’assume pas forcément. Voilà.

Il y a un autre mythe, une autre croyance que j’avais envie de déconstruire dans cette introduction, qui est justement… cette image que les gens peuvent avoir en ce qui concerne la spiritualité.

Être entrepreneur spirituel, être spirituel même tout court, on peut même enlever le mot entrepreneur parce que ça concerne vraiment la spiritualité dans le sens le plus large. Pour être spirituel, il n’y a pas besoin de s’habiller d’une certaine manière, de parler très lentement, de s’asseoir en lotus pendant des heures pour par exemple méditer. Il n’y a pas besoin de tout ça, il n’y a pas besoin, comme je le disais sur les réseaux, de se mettre une plume dans les fesses pour être spirituel. Au final, être spirituel, ce n’est pas tant l’image que l’on renvoie, ce n’est même pas du tout l’image que l’on renvoie, c’est plutôt un état d’être, bien plus qu’un état de faire. Être spirituel, c’est s’intéresser tout d’abord à l’esprit, à ce que nous avons de plus profond en nous, et parfois aussi… aux esprits qui nous entourent. C’est donc, comme tu peux l’entendre, bien plus intérieur qu’extérieur. Et c’est pour ça que… être conscient de qui nous sommes, de toutes nos facettes, des plus lumineuses comme des plus sombres, porter nos valeurs, faire résonner notre message haut et fort, c’est déjà en fait être spirituel.

Donc si tu es entrepreneur et que tu as des valeurs, et que tu as un message que tu as envie de diffuser, que tu t’intéresses en fait à la connaissance de soi, voire même à la conscience de soi, que tu t’intéresses aux autres, que tu t’intéresses au monde qui t’entoure, etc. En fait, tu es déjà spirituel. Et il n’y a pas besoin de faire des rituels, il n’y a pas besoin d’avoir une image un peu cliché, en fait, pour exprimer ta spiritualité. Ce n’est vraiment pas une image, ce n’est pas l’image qui importe, c’est plutôt le fond, le message qu’on va vouloir passer.

C’est la manière dont on va incarner notre spiritualité qui est vraiment importante. Donc déjà j’espère que ça va te permettre d’enlever un petit peu cette… cette croyance que une entrepreneur spirituelle il y a plein de clichés autour de ça c’est pas du tout le cas, t’as pas besoin du tout d’avoir certains symboles, de t’habiller d’une certaine manière ou quoi que ce soit pour être une entrepreneur spirituelle à partir du moment où tu exprimes ce que tu as sur le coeur, tes valeurs que tu travailles avec intentionnalité, on touche déjà à la spiritualité en fait, donc tu vois c’est hyper simple et je suis sûre que tu le fais déjà en fait.

Souvent, ce que j’observe, c’est que les entrepreneurs dont le cœur d’activité n’est justement pas la spiritualité, elles ont plus de mal à laisser leur spiritualité s’exprimer dans leur entreprise. Et ça, c’est ce que je te disais tout à l’heure. La première raison, et très certainement que ça va te parler si tu es concerné par ça, c’est la peur du regard des autres. La peur d’être vu comme quelqu’un de perché, c’est vraiment le premier frein que mes clientes m’expriment. Et derrière ça, derrière cette image, il y a la peur de passer pour un charlatan, de perdre en crédibilité, etc. Ce que je comprends, puisqu’on va dire que même si on a quand même un éveil des consciences, qui est de plus en plus important, c’est un petit peu moins mystifié aussi, il y a quand même cette croyance vraiment ancienne qu’être dans la spiritualité, c’est quelque chose qui est un petit peu négatif. Il y a beaucoup d’a priori comme quelque chose qui n’est pas sérieux, qui est un peu perché, etc. Et les gens peuvent y mettre des jugements par rapport à ça.

Et je me souviens, moi aussi, j’en ai fait les frais quand j’ai commencé dans l’entreprenariat, donc j’ai commencé en tant que lithothérapeute. Et à l’époque, j’étais encore salariée. Donc moi, j’ai salarié dans un laboratoire cosmétique. J’avais une formation de chimiste. J’étais entourée de scientifiques, que ce soit au niveau familial, mais aussi au niveau professionnel. Et donc forcément, quand j’ai commencé à parler un petit peu de la lithothérapie, que j’avais envie de lancer une activité là-dedans, les gens, ils ne m’ont pas du tout prise au sérieux. J’avais des remarques, notamment de mon papa, où pour rigoler, il venait et me donnait… une pierre qu’il avait ramassée dans le jardin en disant tiens ma fille, c’est pour tes soins, c’est pour tes clientes. Bon, voilà, sous couvert d’humour, il y avait quand même un manque de sérieux. Je n’étais clairement pas prise au sérieux en fait. Il n’y avait aucune crédibilité qui m’était donnée à ce moment-là. Et en vrai, je ne peux pas non plus les blâmer ces gens-là. Je ne peux pas blâmer mon papa. Je ne peux pas blâmer non plus les autres personnes qui me faisaient des petites remarques, des petits pics. Parce qu’au final, ce n’est pas un domaine qu’elles connaissent. C’est nouveau pour elles. Elles n’ont pas été éduquées avec ça. Donc forcément, l’inconnu fait peur. L’inconnu amène des jugements aussi. Donc ce que je faisais, je me souviens, quand j’avais ces petites remarques, etc. En fait… J’avais la chance d’avoir une formation de chimiste. Donc en fait, j’utilisais beaucoup mes connaissances en chimie pour avoir un discours vraiment très pragmatique, très pratico-pratique. Je me souviens, je leur expliquais la composition des pierres en oligo-éléments, la structuration des atomes et pourquoi est-ce qu’en termes d’énergie, ça avait cet effet-là, pourquoi cet oligo-élément avait cet effet-là dans le corps humain, etc. Donc c’est vrai que de ramener un discours scientifique… a permis que les gens me prennent au sérieux et que mon expertise soit aussi reconnue.

Je crois vraiment, tu sais, qu’il y a une rééducation, en fait, à faire par rapport à ça. Donc, au lieu de se sentir jugé, critiqué, plutôt de se dire, OK, donc là, je suis face à une personne qui n’a pas de connaissances sur ce sujet. Comment est-ce que je peux lui transmettre mon message, comment est-ce que je peux entre guillemets l’éduquer à ce domaine qui moi me passionne autant, à la spiritualité, etc. Et je crois, tu sais, que parfois c’est à nous de montrer qu’autre chose est possible, qu’une autre manière de faire existe.

Et au final, ça a toujours été le rôle des visionnaires qui allaient à l’encontre des courants de leur époque. Et bien nous, en tant qu’entrepreneurs spirituels, ça fait aussi partie de notre mission, de montrer qu’autre chose est possible, une autre manière d’entreprendre, une autre manière de prendre soin de sa santé, une autre manière de vivre une vie épanouie, etc., etc.

Donc, si jamais tu as peur du regard de l’autre, j’espère que ces petits tips, ces petits conseils t’aideront à avoir un petit peu moins peur de l’autre et de vraiment te reconnecter à cette mission et à cette déculpabilisation vis-à-vis de l’autre. elle n’est pas au courant, elle ne sait pas. Donc ça peut être aussi ton rôle d’expliquer à cette personne. Alors bien entendu, tu ne vas pas non plus t’épuiser à expliquer ça à des personnes qui sont hyper fermées, etc. Il faut que la personne ait quand même un minimum d’ouverture d’esprit, d’intérêt. Si elle est dans le jugement et dans la fermeture complète, là, ne perds pas ton temps non plus. Tu ne vas pas réussir à lui faire entendre ton message. Donc ça ne sert à rien.

Maintenant, par rapport à cette peur du regard des autres, etc., je crois qu’il y a quelque chose qui est hyper important aussi, quand on est comme ça des visionnaires, quand on porte un message qui est un petit peu différent de ce qui se fait habituellement, c’est de s’entourer de personnes qui partagent la même vision que nous. Déjà pour se sentir comprise, pouvoir se nourrir mutuellement, avoir des conversations qui nous enrichissent. Et ça, je suis sûre que tu l’as déjà expérimenté, de discuter de ta passion avec… Une autre passionnée, c’est hyper nourrissant. Tu ne vois pas le temps passer, ça te prend dans les tripes. Tu kiffes en fait. Tu kiffes tout simplement. Et puis aussi, ce genre d’entourage te permet des fois d’être soutenu. Quand c’est un petit peu difficile, quand tu sens qu’il y a des gens qui sont vraiment dans la critique, dans le jugement, etc. Des fois, ça peut être vraiment lourd à porter. Des fois, tu n’as pas envie de leur expliquer, de les convaincre de ton message. Et c’est dans ces moments-là qu’on peut ressentir qu’on a besoin d’être soutenu avec des gens qui vivent les mêmes choses que nous, etc.

et ça tu vois c’est justement pour cette raison que j’ai créé le cercle Reliance donc le groupe WhatsApp que j’ai créé justement pour que entre entrepreneurs spirituels et femmes médecines parce qu’il y a aussi sur ce groupe-là des personnes qui ne sont pas 100% entrepreneurs voire même des personnes qui n’ont pas du tout d’activité à côté du salariat mais qui s’intéressent à tout ça et donc tout ensemble voilà on peut se soutenir on peut poser nos questions échanger nous enrichir mutuellement et puis voilà partager Partagez nos visions et nos expériences avec des gens qui vivent les mêmes choses que nous, et ça, ça fait du bien. Voilà, on a vraiment besoin d’être entourés avec des gens qui partagent la même vision que nous.

Il y a une autre question que se posent souvent les entrepreneurs dont le cœur d’activité n’est pas en lien avec la spiritualité, c’est est-ce que je suis légitime ? Et ça, j’ai vraiment plusieurs clientes qui m’ont posé cette question-là. Alors, c’était très varié, ça allait de la coach qui utilisait son intuition de manière hyper naturelle, mais qui ne savait pas trop quoi en faire, ni comment intégrer certaines pratiques spirituelles. Dans le cadre de son accompagnement, parce qu’elle n’avait pas fait de formation en particulier, parce que c’était de manière très intuitive qu’elle faisait ses pratiques, et donc elle ne se sentait pas à l’aise, pas crédible, ni d’en parler à ses clientes, ni de les utiliser, ni d’en parler sur ses pages de vente, etc. J’ai une autre cliente qui me disait, le sujet de l’intuition revient quand même souvent, j’ai une autre cliente qui me disait qu’elle, très très facilement, quand elle crée des designs, quand elle crée du contenu, quand elle crée le branding d’une entrepreneur, elle fonctionne beaucoup à l’intuition. C’est-à-dire qu’elle a cette capacité de capter l’énergie de la personne et d’imaginer tout de suite un univers. Et du coup, elle ne se sentait pas forcément légitime par rapport à ça parce que ça sortait un petit peu du cadre concret des formations de webdesigner qu’elle avait pu avoir, de design, etc. Et puis, ça peut être aussi de manière beaucoup plus dans le corps physique. Une cliente, par exemple, qui se rendait compte, en fait, lorsqu’elle massait son conjoint et certaines de ses clientes qui avaient du flux, en fait, qui sortaient de ses mains, donc du magnétisme, elle le sentait, ça se faisait de manière hyper naturelle, elle ne le provoquait pas, ne le commandait pas, elle sentait bien que ça rajoutait des bénéfices supplémentaires à ses soins. Et malgré tout, elle ne se sentait pas légitime d’en parler, alors que les effets étaient là quand même. Et d’ailleurs, pour les trois exemples dont je t’ai parlé, elle n’ose pas en parler, mais pour autant, les effets sont là. Donc déjà, rien que ça, je veux dire, quand on voit les bénéfices, on est légitime en fait. Quand il y a des bénéfices, on est de facto, légitime.

Mais je crois que c’est hyper important de se rappeler que… On n’a pas besoin d’avoir une formation, d’avoir des diplômes, dans tout en fait. Des fois, il faut arrêter aussi de se former, de dépenser son argent dans des formations, sur des choses que l’on fait naturellement juste parce qu’on manque de confiance en soi. Il faudrait mieux à la limite faire un coaching sur la confiance en soi, pour voir comment est-ce que je vais pouvoir renforcer cette confiance dans ma pratique, et puis du coup me sentir plus à l’aise d’en parler, etc. Plutôt que de… faire des formations alors que c’est des choses que l’on fait très naturellement. Et tu vois, le fait de ne pas en parler, de ne pas utiliser certaines pratiques, moi je trouve ça dommage. Je trouve ça dommage parce que déjà c’est mettre de côté une partie de qui nous sommes, c’est nous interdire d’être dans notre plein potentiel. Et ça moi je trouve ça hyper dommage parce que c’est se réduire, c’est continuer de jouer petit alors que… En vrai, nous sommes capables de tellement plus. Alors pourquoi continuer de s’enfermer et de jouer petit ? Je veux dire, si cette faculté, tu l’as naturellement, si c’est quelque chose que tu utilises au quotidien, je veux dire que tu utilises le pendule au quotidien, que tu utilises le tarot au quotidien, tu vois bien les effets que ça a sur toi. Alors sens-toi légitime de l’utiliser, de l’introduire dans tes accompagnements avec tes clientes aussi. Tu es complètement légitime en vrai. Et ne le… De ne pas le faire, c’est hyper dommage parce qu’en plus de renier une partie de toi, tu prives aussi tes clientes de certains bénéfices.

Tu vois par exemple, je reprends l’exemple de ma cliente qui faisait des massages, elle se rendait bien compte en fait que oui, il y avait le massage détente classique et dès qu’elle sentait son magnétisme s’échapper de ses mains, le soin, le massage était vachement plus profond et la personne en ressortait. avec encore plus de bien-être et de détente. que quand elle n’utilisait pas son magnétisme.

Donc en fait, se priver de ça, c’est priver nos clientes de la beauté de notre médecine et de tous ses bienfaits. Et ça, je trouve ça hyper dommage en fait. Donc si tu te reconnais là, dans cette façon de faire, ou plutôt, je dirais, dans cette façon de ne pas faire, fais-moi plaisir et donne-toi vraiment cette autorisation. Cette autorisation de laisser ta médecine rayonner pleinement.

Et… Si cela peut te rassurer, je ne sais pas, tu peux toujours faire une petite formation si ça te permet de te rassurer. Mais honnêtement, si tu veux mon avis sur la question, la plus belle et la meilleure formation qu’il te sera donné de faire sur ce genre de pratique, c’est l’expérimentation.

Plus tu vas expérimenter, plus tu vas prendre confiance en toi, plus tu vas… comprendre aussi comment cela fonctionne et plus tu vas te sentir à l’aise d’en parler, de l’utiliser, etc. Tu sais, je vois énormément de personnes qui se forment au tarot, au magnétisme, mais qui s’arrêtent là sans jamais passer à l’application derrière. Voilà, et ça, ça n’a pas plus de bénéfice au final.

Donc vraiment, autorise-toi à expérimenter, peut-être d’abord sur toi, si tu es plus à l’aise, et puis une fois que… Ça fait partie vraiment de ton quotidien. Teste avec des personnes comme avec tes proches, avec des amis, etc. Et puis ensuite, autorise-toi à utiliser ces facultés-là, à utiliser ces pratiques-là avec tes clientes.

Tu sais, moi aussi, même après dix ans de cheminement spirituel et plusieurs années d’accompagnement, je me surprends aussi parfois en pleine séance à… à sentir l’appel d’utiliser un outil, une pratique sur laquelle je n’ai pas été formée. Je veux dire, aujourd’hui j’utilise une multitude d’outils, de pratiques dans mes accompagnements. Je ne me suis pas formée à tout. Je n’ai jamais fait de formation en tarot, en pendule, etc. Et pour autant, ce sont des outils que je maîtrise aujourd’hui. Et des fois, ben voilà, tu ne sais pas pourquoi, je ne sais pas pourquoi, pendant la séance, ah ben t’sais, j’ai envie d’essayer ça. Donc là, ce que je fais…

Je partage vraiment, moi, comment je fonctionne. Tu vois de ton côté comment ça résonne et comment tu as envie de faire. Mais les fois où, en séance, je sens qu’il y a un appel qui est en train de se faire, l’envie, l’appel, c’est même plus un appel qu’une envie au final, de tester quelque chose que je n’ai jamais testé, mais je sens dans mes tripes que c’est ça qui va être juste pour ma cliente, et bien… avec humilité, je lui en parle : « Écoute, je t’explique ce qui est en train de se passer pour moi. Il y a cette idée-là qui vient de popper dans ma tête. J’ai bien envie d’essayer. Ça va être la première fois que j’essaye ça. Est-ce que tu es OK ? Est-ce que toi, tu es OK pour que j’essaye ça avec toi ? » Franchement… jusqu’à présent, il n’y a aucune de mes clientes qui m’a dit non. Et à chaque fois, ça a été juste extraordinaire. En fait, on était vraiment ensemble en train de dire Waouh, mais c’est quoi cette surprise ? Qu’est-ce qui va se passer ? Et c’était juste magique.

Donc voilà, tout ça pour dire qu’il n’y a pas besoin d’avoir des formations, d’être expert non plus. Des fois, il faut juste s’autoriser. à essayer, se faire confiance et puis de voir comment les choses vont se passer.

Il y a un petit conseil que je peux te donner par rapport à ça et que je donne souvent à mes clientes, c’est quand vous expérimentez de tout consigner dans un petit carnet.

Moi, ça fait des années que je fonctionne comme ça. Si tu as déjà fait par exemple connexion avec moi ou que tu as fait des mentorats avec moi, très certainement que je te l’ai conseillé, c’est de toujours avoir ton petit journal de pratique ou ton journal classique. avec toi, et dès que tu expérimentes une nouvelle chose, de noter ce que tu as fait, le plus précisément possible, comment tu t’es sentie, qu’est-ce qui s’est passé juste après, et puis ensuite tu laisses quelques jours passer, et puis hop, tu reprends tes petites notes là, et tu vois… quels ont été les effets. Et franchement, des fois, les effets peuvent apparaître quelques jours, voire quelques semaines après. Et c’est hyper intéressant de noter tout ça parce que ça te permet de renforcer, encore une fois, ta confiance en toi. Donc, si c’est quelque chose que tu ne fais pas, franchement, je t’encourage à le faire. Et puis, à me tenir au courant, je serai hyper curieuse de savoir aussi ce qui va se passer de ton côté par rapport à ça.

Donc, voilà ce que je voulais te partager par rapport à ces petites appréhensions, voilà, ces petites peurs. de ne pas oser mettre en avant en fait sa spiritualité. Tu vois, entre la peur du regard de l’autre et puis aussi la peur de… Enfin la peur… La croyance qu’on n’est pas légitime, le fait de ne pas se sentir légitime, il y a des petites ressources, des petites choses à mettre en place de ce côté-là.

Et plus tu vas expérimenter, plus tu vas te détacher du regard des autres parce que tu vas prendre confiance en ta pratique, tu vas voir les bienfaits. Et puis aussi, un autre petit point que je voulais rajouter par rapport à ça,

Regarde dans ton secteur d’activité, est-ce qu’il y a beaucoup de… Alors, je n’aime pas le mot concurrente, mais est-ce qu’il y a beaucoup de tes confrères ou de tes consœurs qui utilisent la spiritualité dans ton domaine d’activité ? Alors, je ne parle pas des personnes, des entrepreneurs qui ont un cœur d’activité avec la spiritualité. Ça, c’est encore autre chose. Là, je te parle vraiment en tant que coach. Est-ce que… Il y a beaucoup de tes confrères ou tes consœurs qui amènent cette petite touche de spiritualité dans l’univers, dans le discours, dans… dans la communication qu’elle va avoir, dans les offres aussi, dans les pratiques. Est-ce qu’il y en a beaucoup ? Même chose pour les webdesigners, même chose, peu importe ton métier.

Ce que je veux te dire par là, c’est que ça peut aussi être une manière de te démarquer de manière très naturelle parce que ça fait déjà partie de ton quotidien. Ce n’est pas quelque chose que tu forces. C’est juste ramener ce que tu fais dans ton quotidien de manière très naturelle dans ton entreprise. Et ça, ça va te permettre de te démarquer très facilement et ainsi d’attirer naturellement tes clients puisque tu vas rentrer en résonance avec tes clients qui ont aussi ce centre d’intérêt. Voilà, moi aujourd’hui, toutes les clientes que j’accompagne, si elles viennent à moi, ce n’est pas juste parce que je suis une coach business. Non, c’est parce que je suis une coach business et… dans la spiritualité, c’est-à-dire que dans mes accompagnements, je vais aussi les faire travailler sur leur spiritualité, sur leur croissance spirituelle.

Parce que dans les outils aussi que je vais utiliser en coaching business, il va y avoir des outils comme le tarot, comme le pendule, etc. pour les amener toujours plus loin dans leur expansion, au niveau de leur vie, au niveau de leur entreprise. Et c’est vraiment un élément de différenciation. que de laisser sortir cette facette spirituelle vu que tu l’as déjà en toi. Voilà ce que je voulais te dire par rapport à ça.

Maintenant, de manière beaucoup plus concrète, j’avais aussi envie dans cet épisode, j’espère que ça ne sera pas trop long, j’avais aussi envie de te présenter plusieurs manières d’intégrer ta spiritualité dans ton entreprise.

Voilà, donc là, c’est le petit moment. si c’est possible pour toi, pas quand tu es au volant, bien entendu, de prendre de quoi noter. Là, ce que je te conseille, c’est de faire ça. Et puis, dans tous les cas, de ne pas oublier que dans l’espace Reliance, donc sur mon site Internet, tu trouveras, bien entendu, toutes les notes de cet épisode. Donc là, si tu ne peux pas prendre de notes parce que tu es en voiture, par exemple, sache que tu auras accès aux notes sur mon site Internet. Et également, tu pourras télécharger les exercices que je propose en lien avec cet épisode. qui sont justement toutes ces petites pratiques que je vais te proposer pour intégrer ta spiritualité dans ton entreprise. Voilà.

Donc… Une première manière d’intégrer ta spiritualité dans ton entreprise, c’est au niveau de tes pratiques d’accompagnement. Si tu as déjà certaines pratiques spirituelles dans ta vie quotidienne, comme les plus classiques, tirer les cartes, utiliser le pendule, pourquoi ne pas les utiliser aussi avec tes clientes ?

Encore une fois, n’oublie pas que ta cliente de cœur… C’est très certainement une personne qui te ressemble énormément parce que vous avez un parcours similaire, parce que vous avez des centres d’intérêt en commun. dans la spiritualité. Si jamais tu as un petit doute par rapport à ce que je viens de te dire, le meilleur moyen de t’en assurer, c’est de faire un petit sondage auprès de ta communauté. Voilà, une petite story en disant est-ce que vous êtes intéressé à la spiritualité, etc. Ça permet de créer la connexion et aussi, toi, d’avoir des informations intéressantes pour savoir si, oui ou non, dans ta communauté, il y a des gens qui s’intéressent à la spiritualité. Je pense que oui. Franchement, j’en ai ma main à couper que tu auras des réponses positives par rapport à ça. Donc, imagine, ta cliente, elle vient à un rendez-vous avec toi. Elle s’attend à un type d’accompagnement selon ton métier. et puis là, surprise, tu lui proposes une petite pratique spirituelle. Ça peut être une petite méditation d’ancrage avant de démarrer votre séance pour être sûre qu’elle soit ici et maintenant avec toi dans l’instant présent. Ça peut être de finir votre séance avec une petite carte que tu tires pour elle, comme ça, en plus de tous les bienfaits de ta séance, elle repart avec un petit message complémentaire pour continuer le rendez-vous.

Voilà, c’est autant de petites choses que tu peux mettre en place qui vont te permettre, un, d’améliorer ton expérience client, l’expérience de ta cliente, deux, de te démarquer et toi aussi de te sentir encore plus entière et de vibrer encore plus dans tes accompagnements parce que tu allies vraiment toutes tes passions. Et plus on va ressentir que tu kiffes ce que tu fais, plus on va aimer travailler avec toi. Voilà.

Outre les pratiques d’accompagnement, tu peux aussi inclure la spiritualité, amener un petit peu de spiritualité dans ta routine entrepreneuriale. Donc là, ta routine entrepreneuriale, ça va être par exemple de mettre en place des petits rituels pour te préparer énergétiquement aux différentes tâches que tu vas faire dans la journée.

Donc moi, il y en a une que j’utilise énormément, n’importe quelle tâche que je m’apprête à faire, par exemple avant… Avant d’enregistrer un épisode de podcast, avant de créer mon contenu, avant de travailler sur une future offre, bref, je fais ce petit rituel. Donc ce petit rituel, il vient directement de ma pratique chamanique. Il s’agit tout simplement de poser mes intentions avant de commencer une tâche.

Donc lorsque je pose mes intentions,  J’ouvre un cercle en fait, j’ouvre un espace sacré pour moi, pour ma cliente où je demande que les meilleures circonstances pour elle et pour moi se présentent. Je me reconnecte à ma médecine, je fais appel à mes guides, à mes alliés, à ses alliés aussi selon l’accompagnement qu’on va avoir ensemble, etc.

Donc vraiment de créer cet espace sacré en posant tes intentions et c’est tes intentions bien entendu qui viennent du cœur et non pas du mental. Donc là on est dans le lâcher prise, on est vraiment dans… On est vraiment dans le cœur en fait de voilà, je vais faire le meilleur de ce que je peux offrir à cette personne, je vais prendre du plaisir pour moi aussi, etc.

Et puis, de la même manière que j’ai ouvert cet espace, une fois que la séance est finie, une fois que la tâche est finie, je vais faire un autre petit rituel pour fermer cet espace.

Donc, quand il s’agit d’un rendez-vous avec ma cliente, une fois que le rendez-vous est fini, je remercie, je suis dans la gratitude, j’exprime ma reconnaissance par rapport à ma cliente qui m’a fait confiance, par rapport à ce qui s’est passé pendant la séance. Je me remercie moi aussi d’avoir été ce guide pour elle. Je remercie mes guides d’avoir été là aussi, bien entendu. Et quand il s’agit de tâches que je vais faire moi toute seule de mon côté, par exemple créer du contenu ou le nombre de tâches incalculables que je pourrais te citer, bref, je vais faire court par rapport à ça.

Ce que j’aime faire, c’est là, je prends mon journal et en fait, j’exprime ma gratitude également. Non, pas dans « alors je suis reconnaissante d’avoir fait cette tâche parce que ça va me permettre d’avancer » non, là c’est le mental qui parle. Je vais plutôt célébrer en fait ce qui a été fait, comment est-ce que je me suis sentie, ce que ça m’a procuré. Je vais me célébrer moi aussi d’avoir fait cette tâche-là.

Voilà, c’est vraiment un aspect qui est hyper important dans ma routine entrepreneuriale et puis j’espère que ça va aussi pouvoir t’inspirer, toi aussi, un petit rituel à mettre en place. Ce qu’il faut savoir, c’est que quand tu fais ça, Quand tu ouvres déjà cet espace avec ta cliente, la première chose qui va se passer, c’est que l’énergie… dans laquelle vous allez évoluer, est complètement différente. C’est très subtil à percevoir, mais tu peux sentir que la vibe est différente. Et très souvent, la séance derrière a une énergie très particulière aussi, une petite saveur en plus que les fois où tu ne le fais pas. Et ça, tu pourras aussi l’expérimenter. Essaye de le faire et puis des fois, essaye de ne pas le faire. Tu vas voir la différence.

Et puis lorsque tu clôtures cet espace sacré, Tu vas aussi renforcer ton estime de toi, parce que tu vas être fière de ce que tu as accompli, parce que tu vas être satisfaite de ce que tu as accompli.

Et si tu n’es pas satisfaite par ce que tu as accompli, essaye de te satisfaire de l’enseignement que ça t’a transmis. Une tâche sur laquelle tu galères, ce n’est pas 100% négatif. Il y a systématiquement quelque chose de positif. « Ok, là j’en ai chié, mais… qu’est-ce que je retiens de ça ? » Peut-être que cette manière de faire n’est pas la bonne pour moi. Et en fait, petit à petit, ce qui va se passer, c’est que tu entretiens un cercle hyper vertueux, ce qui, on le sait, l’univers adore ça par rapport à la loi d’attraction, mais surtout, ça va venir renforcer ta confiance en toi, ton estime de toi. Alors vraiment, ne lésigne pas sur la quantité, sur l’intentionnalité avec laquelle tu vas faire chaque chose, que tu vas faire tes petits rituels, etc.

Il y a également une troisième manière d’intégrer la spiritualité dans ton entreprise, c’est au niveau de, je vais dire les stratégies. Alors ne prends pas peur quand je te dis ça, là je vais tout de suite t’expliquer. Ce qu’il faut savoir, et ça je suis au regret de le dire tel qu’il est, ça va peut-être heurter la sensibilité de certains, mais être entrepreneur, ça ne se fait pas que à l’intuition. Oui, on a besoin d’intuition, mais on a aussi besoin d’avoir des stratégies.

Quand tu es entrepreneur… Tu es accompagnante, ça c’est ton cœur de métier, mais pour continuer d’être accompagnante, il y a plein de choses à mettre autour pour permettre à ton entreprise d’être stable et de se développer. Et ça… Il y a une part d’intuition qui rentre en ligne de jeu, bien entendu, mais il y a aussi des stratégies.

Et attention, les stratégies n’ont pas à être des tactiques marketing désalignées, déconnectées de tes valeurs. Ce n’est pas du tout de ça dont il s’agit. C’est hyper important que tes stratégies soient en accord avec tes valeurs. Et ça, je sais qu’en tant qu’entrepreneur spirituel, en tant qu’entrepreneur sensible, intuitive, tu peux te sentir en décalage en fait avec certaines pratiques entrepreneuriales, notamment certaines que l’on peut voir beaucoup sur les réseaux sociaux. Je vois énormément d’entrepreneurs spirituels, d’entrepreneurs sensibles faire un blocage avec le marketing quand il s’agit de mettre en place des stratégies parce qu’elles ont la sensation de… que c’est comme vendre leur âme au diable. Je ne sais pas si ça te fait ça, toi, mais moi, j’entends beaucoup ça. Le marketing, les stratégies, là. Non, mais ça, j’en veux pas. J’ai l’impression de vendre mon âme au diable, que ce n’est pas aligné, ça ne me ressemble pas, etc. Il existe une multitude de manières de faire du marketing. Une multitude de stratégies existent et tu as tout à fait, dans tout ce panel, tu as le choix de choisir les pratiques, les stratégies qui te conviennent parce qu’elles correspondent à ton éthique. et je pense que c’est le premier point à checker quand on met en place son entreprise, c’est ok, est-ce que cette stratégie, elle honore, est-ce qu’elle est en accord avec mes valeurs ? Si ce n’est pas le cas, ce n’est même pas la peine d’essayer. Tu mets ça de côté là, hop, à la poubelle, parce que ça va te demander beaucoup trop d’énergie, parce que tu vas perdre ton estime de toi, parce que tu vas te forcer à faire quelque chose qui ne correspond pas à tes valeurs, donc ça crée un sentiment de désamour par rapport à soi.

Donc, le but, quand on met des stratégies dans son entreprise, ce n’est pas de prendre toutes les stratégies qui existent. Non, c’est de regarder les stratégies qui existent, d’aller vers celles qui te semblent les plus alignées avec ta valeur et puis, à ce moment-là, de te dire « Ok, comment est-ce que moi, je peux utiliser cette stratégie ? Comment est-ce que je peux la remodeler un petit peu ? à ma façon. » Ta vie, ton entreprise, tes règles du jeu, tu sais maintenant.

Et en tant qu’entrepreneur spirituel, là aussi, il est de notre mission de montrer qu’un autre type d’entreprenariat est possible. En tout cas, moi, c’est ma mission.

Et ce que je veux que tu comprennes aujourd’hui, c’est que un entrepreneuriat aligné à nos valeurs éthiques, authentiques, qui part du cœur et des tripes, c’est ça que je veux pour toi et c’est ça qui va faire que tu vas te sentir bien dans ton entreprise et que tu vas pouvoir attirer naturellement tes clients. Donc non, il ne s’agit pas de vendre son âme au diable, il ne s’agit pas de se vendre, ni de vendre en tant que tel quoi que ce soit.

Pour moi, la vente, c’est encore une fois, de créer un espace sacré, un espace de rencontre entre nos clientes de cœur et nos services. C’est juste ça que tu fais quand tu vends. Et les stratégies que tu vas mettre en place, c’est pas un très joli mot stratégie, mais il n’y en a pas d’autres. C’est vraiment de venir construire cet espace de rencontre entre toi et tes clientes.

Et ça, c’est ce que je fais avec mes clientes dans le Spiritual Life Business Mentoring. C’est-à-dire qu’ensemble on crée une entreprise. prospèrent, épanouissantes, dans laquelle elles se sentent bien, sans compromis sur leurs valeurs ni sur qui elles sont. Parce qu’encore une fois, on peut avoir une entreprise et réussir sans renier sur ce qui est important pour nous.

Donc si tu es ce genre d’entrepreneur, sache que le plus important pour toi, c’est vraiment de veiller à ce que chaque décision que tu prends, chaque stratégie… que tu vas mettre en place, que ce soit pour la vente, que ce soit pour la communication, que ce soit pour la création de tes œuvres, etc., chaque chose que tu mets en place doit respecter tes valeurs et ta mission.

Ta mission, c’est quoi ? Ta mission, c’est ton pourquoi, en fait. Je veux dire, si tu es devenu entrepreneur, c’est très certainement que tu aspirais… à contribuer à certaines choses, que tu as un message à faire passer, quelque chose qui te prend vraiment dans les tripes. Et donc, chaque chose que tu mets en place dans ton entreprise doit honorer tes valeurs et cette mission-là.

Donc, si là, quand je te dis ça, tu sens que tu n’es pas hyper au clair avec tes valeurs, avec ton pourquoi, peut-être que… le prioritaire, ce qui est prioritaire pour toi, ça serait de commencer par clarifier ces deux points-là. Et puis ensuite, de vérifier, faire un petit audit en fait de tout ce que tu as fait jusqu’à présent, de tout ce que tu as mis en place, et peut-être si tu as certaines choses de prévues aussi, de regarder parmi tout ça, comment est-ce que tes valeurs et ton pourquoi sont honorées. Est-ce que tes valeurs et ton pourquoi sont honorées dans chaque chose que tu as mise en place ou que tu t’apprêtes à mettre en place. Voilà, ça c’est vraiment ta boussole, c’est vraiment ton guide. Je te donne un petit exemple.

Moi, par exemple, j’ai deux valeurs qui sont hyper importantes pour moi. La première, c’est la liberté et la deuxième, c’est la joie. Et si tu as suivi un petit peu ce qui s’est passé pour moi sur les réseaux sociaux ces derniers temps, tu as pu voir que j’ai fait une grosse coupure de deux mois, justement parce que je me sentais complètement prisonnière des réseaux sociaux, obligée de communiquer avec régularité d’une certaine manière pour faire plaisir à l’algorithme et pour essayer de gagner en visibilité, etc. Voilà. et le fait de me sentir prisonnière ça m’a complètement coupé de ma joie parce que je ne le faisais plus par plaisir je ne communiquais plus par plaisir mais par contrainte et ça c’est juste une énergie dégueulasse avec laquelle entreprendre donc Voilà, encore une fois, regarde un petit peu ces valeurs-là, comment est-ce qu’elles infusent dans ton entreprise et puis tu peux rectifier le tir.

Moi, c’est ce que j’ai fait en créant l’espace Reliance.

Je me suis émancipée en partie des réseaux sociaux en créant un espace qui me ressemble, dans lequel je me sente libre de faire des podcasts qui vont faire bientôt trois quarts d’heure. Je suis en train de regarder là. mais qui me fasse toujours autant kiffer.

Et voilà, c’est aussi pour ça que l’épisode est long, c’est parce que je prends mon pied en vous communiquant tout ça. Et ça, c’est parce que j’ai décidé d’honorer mes valeurs. Voilà.

Le dernier point que je voulais aborder avec toi, puis on finira là-dessus parce que je n’ai pas envie de faire un épisode d’une heure non plus, même si je pense que ça s’en vient.

Le dernier point que je voulais aborder avec toi, c’était que tu pouvais aussi intégrer la spiritualité dans ton entreprise tout simplement en étant à l’écoute des cycles de la vie, des cycles de la nature. Moi, tu le sais, avec mon approche chamanique, je suis vraiment connectée à la nature et c’est hyper important pour moi que mon entreprise suive aussi ces cycles naturels. Donc tu le sais on a quatre saisons. Ces quatre saisons, elles ont une énergie différente; on a le printemps qui est la période de renaissance, on a l’été qui est la phase d’expansion, on a l’automne qui est la phase d’intégration et de ralentissement, et puis on a l’hiver qui est vraiment la phase d’introspection où là on est vraiment dans une remise en question de certaines choses, on est vraiment centré sur soi un petit peu comme si on hibernait. Ça ne veut pas dire qu’il ne se passe rien. Ça veut dire qu’extérieurement, tu as la sensation qu’il ne se passe rien, mais intérieurement, crois-moi, ça remue beaucoup, ça bouge beaucoup. Ça, c’est un petit a priori qu’on peut avoir sur la phase d’hiver, mais on en a clairement besoin.

Donc concrètement, comment est-ce que je me sers, moi, de ces cycles des saisons, de ce cycle de la vie dans mon entreprise ? Déjà en organisant mon année, en respectant l’énergie. de chaque saison. C’est-à-dire que je vais planifier mes phases de création, je vais planifier mes phases de lancement aussi en fonction des énergies qui sont présentes pour moi et un super outil que je te conseille, c’est de faire ton thème annuel en numérologie.

Donc, tu as Magic Vision pour ça si jamais ça t’intéresse. et justement ça va te permettre de savoir quelle énergie t’accompagne tout au long de l’année et donc du coup de t’organiser en fonction et tu vas voir que c’est vachement plus fluide et vachement plus facile de passer ensuite à l’action parce que tu es porté en fait par ces énergies voilà tu ne vas pas à l’encontre d’elles tu es vraiment porté par elles et c’est vachement plus fluide. Donc voilà, il va y avoir ça. Il va y avoir aussi dans les offres que je vais créer, je vais avoir des offres pour chaque saison parce que je sais que mes clientes, elles vont passer un tour de rôle dans chacune de ces saisons. Et donc moi, j’ai à cœur de pouvoir leur proposer des services en fonction de la phase de la saison dans laquelle elles sont.

Voilà, donc tout ça, ce sont autant de manières d’intégrer la spiritualité dans ton entreprise. Donc on l’a vu au niveau de ta routine entrepreneuriale, au niveau de ta manière d’accompagner, et puis de manière très concrète, très entrepreneuriale dans ton entreprise. Parce que le dernier petit point, c’est bien de garder ça en tête.

Tu es, j’en suis sûre, une super accompagnante. et ma mission c’est que tu deviennes également une super entrepreneur parce qu’on a besoin de ta médecine et ta médecine tu pourras la déployer si tu as une entreprise qui est en expansion également voilà donc j’espère vraiment que cet épisode t’aura fait prendre conscience de tout ça.

J’espère qu’il t’aura plu, aussi pour aller plus loin n’oublie pas que tu as accès gratuitement sur mon espace Reliance à la retranscription de cet épisode ainsi qu’aux exercices pratiques que je t’ai préparé tu verras il y a des questions de coaching il y a des petits… point d’introspection de journaling, mais il y a aussi plusieurs pratiques que je te propose d’essayer dans ton entreprise. Tu n’as plus qu’à piocher dedans et puis à passer à l’action. Au final, j’ai pré-mâché le petit travail pour toi en te proposant plusieurs challenges.

Quant à moi, je te retrouve très vite pour un prochain épisode. Et d’ici là, n’oublie pas, ta vie, ton entreprise, tes règles du jeu.

ton exploration sacrée du mois

Télécharge gratuitement l’exercice d’approfondissement de cet épisode en cliquant sur le lien ci-dessous. 

Pour aller plus loin :

Que dirais tu toi aussi de faire appel aux énergies qui t’entourent et aux rythmes des cycles naturels pour connaitre les périodes importantes pour ton entreprise et ainsi, avoir une vision claire pour mieux organiser les temps forts de ton entreprise et cheminer en étant connectée aux énergies qui t’entourent ?

tu as envie d'échanger sur le sujet, des questions?

Alors retrouve moi dans l’espace communautaire* : 

*c’est gratuit et l’ambiance est conviviale et bienveillante 😉

Laisser un commentaire